” Pénétrer les concrétions d’histoires “

Pénétrer-les-concrétions-d’histoires
[...] Là où le touriste se résigne à lever les yeux, pour apercevoir enfin l’omniprésence des images portées par ces façades dignes d’intérêt, celles des monuments symboliques de la ville comme des vestiges calcaires colossaux ; le flâneur, lui, regarde un peu partout, s’approche du mur et, fatalement, entre en contact avec les pierres. Il découvre alors qu’elles sont toutes différentes. L’une a été taillée, l’autre simplement érigée, une encore visiblement habitée, puis possédée maintes fois, restaurée, comblée, déplacée, volée, retaillée, explosée, écroulée, abandonnée... Comme si chaque pan de pierre le conviait soudainement à l’éveil des sens, à plonger nu à travers les ouvertures de la roche pour accompagner un de ces protagonistes de la mémoire jusqu’aux profondeurs des récits historiques enfouis dans l’épaisseur des murs de Coucy. [...] à lire